II est important d’avoir accès à un environnement dédié au test de sa plateforme EDI, quelle que soit la plateforme utilisée. Cet environnement sera utilisé pour faire la recette des changements et si besoin les tests de non-régression. Pour bien faire, il faut au moins 3 environnements de développement et de test, répondant aux besoins des différents types de test.

Environnement de développement

Il est utilisé pour les tests unitaires (TU). Cet environnement n’a pas besoin d’avoir de données de la production à jour pour exécuter les TU. La plateforme EDI peut être isolée de tous les autres composants du SI. Les tests unitaires étant souvent les premiers tests effectués dans le cycle de développement, il arrive que les changements sur un mapping ou une configuration s’avèrent mauvais et soit annulés. Il peut être nécessaire de réinitialiser ou reconstruire cet environnement qui sera en général le plus chahuté. Dans le cas où la plateforme le permet (ressources utilisées, licences, etc.) il pourra même être utile de disposer d’un environnement par développeur afin de garder une souplesse maximale pour les TU.

Environnement d’intégration

Il est utilisé pour les tests de plateforme (TP) pour lesquels on se focalise sur les tests d’intégrations entre flux et éventuellement des tests non-fonctionnels (charge, performance, etc.). Cet environnement doit être complétement opérationnel : configuration de la connectivité et des flux, ainsi que la dernière version des mappings développés. Il n’a cependant pas forcément besoin d’avoir de données de la production à jour pour exécuter les TP. Enfin, la plateforme EDI peut être isolée de tous les autres composants du SI car les tests devraient être indépendants de ces éléments.

Environnement de pré-production

Cet environnement est utilisé pour les tests end-to-end. Il doit reproduire le plus fidèlement possible l’environnement de production, avec une image fidèle de ses différents composants : ERP, TMS, CRM. Chaque composant doit être régulièrement mises à jour afin de s’assurer que les tests sont effectués avec des données et des traitements fonctionnels le plus près possible de la production. Cet environnement sera aussi souvent utilisé pour tester le déploiement de la plateforme avant l’installation sur la production.

Il faut noter qu’il est parfois compliqué, voire impossible de mettre en place un environnement de pré-production pertinent et régulièrement mis à jour. Par exemple si la plateforme EDI s’intègre avec un grand nombre de partenaires qui ne mettent pas à disposition d’environnement de test (dans la logistique par exemple), ou si certains éléments du SI ne peuvent pas être dupliqués (AS/400). Dans ce cas, les TP et TU prennent plus d’importance : il faut mettre plus d’efforts sur chacun de ces types de tests, en particulier pour les tests de non-régression.

Et vous, quels environnements de tests utilisez-vous pour vos développements EDI ?

Share